SOLIDARITE GUYANE
Page d'accueil Présentation Les News La Guyane Pollution Santé Le peuple Amérindien Et demain ? Osez la Guyane Contactez-nous

Page d'accueil

Présentation

Les News

La Guyane

Pollution

Santé

Le peuple Amérindien

Et demain ?

Osez la Guyane

Contactez-nous

 

Plainte de la FOAG
Fédération des Organisations Amérindiennes de Guyane

Federación de las Organizaciones Amerindias de Guyana / Federation of Amerindian's Organizations of Guyana

Awala - Yalimapo le, 15 janvier 2001

LE COORDONNATEUR GENERAL

Monsieur le Doyen des Juges

D'Instruction près le Tribunal de Grande Instance de Cayenne

9 Avenue du Général de Gaulle

97300 CAYENNE

 

Depuis plusieurs années la Fédération des Organisations Amérindiennes de Guyane (F.O.A.G.) dénonce la pollution au mercure de l'environnement vital des populations du Haut Maroni et l'imprégnation mercurielle d'une grande partie des amérindiens Wayana et Emérillon, laquelle a été reconnue et quantifiée dans deux rapport de l'INSERM annexés à la plainte collective des populations Wayanas et Émérillons des Villages Amérindiens du Haut-Maroni et du Tampoc.

Cet empoisonnement résulte de l'intoxication de leur chaîne alimentaire et du biotope local essentiellement par le mercure déversé dans le fleuve.

Des manifestations cliniques imputables à cet empoisonnement ont été identifiées et rapportées dans les conclusions des rapports ci-dessus référencés, mettant en évidence le rôle toxique du méthylmercure sur les fonctions neurologiques et intellectuelles : présence de réflexes ostéotendineux accrus, moins bonne coordination des jambes, réduction des capacités d'organisation visuospatiale.

Ces rapports ne font pas état des incidences de cet empoisonnement sur le système immunitaire et sur le plan génétique, lesquelles ont été constatées auprès de cas similaires en d'autres lieux (Japon (Minamata) et Canada (Inuits) par exemple)

Comparatif des mesures moyennes du mercure capillaire (retenues pour estimer l'exposition au méthylmercure) :

· Moyenne mondiale : environ 2 µg/g

· France métropolitaine : 1,7 µg/g

· communauté amérindienne wayana : 11,7 µg/g pour les adultes et 14 µg/g pour les enfants

· limite maximum définie par l'OMS : 10 µg/g

Analyse des mesures effectuées en Guyane en des lieux différents :

· Awala, village du littoral près de l'embouchure du Maroni : 1,4 µg/g (Il est peu exposé à la pollution par le mercure car celle-ci est diluée par le Maroni.

· Camopi, village situé sur les rives de l'Oyapock : 6,5 µg/g (Les lieux de pêche de ce village traversent des zones orpaillées autrefois de manière intensive (1986 - 87. L'écart avec le niveau d'Awala pourrait donc être imputable à cette exposition due aux rejets de mercure du passé.

· Elahé et Kayodé, villages situés dans le Haut Maroni sur les rives du Tampoc : 11,7 µg/g (adultes) et 14 µg/g (enfants) (Le regain de l'activité aurifère en amont de ces villages remonte à 1995. Il y eut d'abord des barges clandestines venues du Surinam puis à partir de 1996 des chantiers à terre (avec motopompes et lances monitor) déversant leurs eaux boueuses dans le Tampoc et son affluent la Waki. L'écart avec le niveau de Camopi est donc directement lié à ce regain d'activité.

Il faut en conclure que les activités d'orpaillage et autres activités polluantes ont causé en l'espace de 18 mois une intoxication aiguë du milieu aquatique ayant des conséquences sanitaires sur les populations Wayana et Emérillon.

Ces faits, outre qu'ils portent atteinte à la Dignité et aux Droits Fondamentaux des Populations Amérindiennes, constituent diverses infractions qui causent très gravement préjudice aux populations Wayanas et Émérillons des Villages Amérindiens du Haut-Maroni et du Tampoc.

C'est pourquoi, la Fédération des Organisations Amérindiennes de Guyane (F. O. A. G.), suivant la délibération du Conseil de Décision du dont copie ci-jointe, dépose, aux côtés des Parties Plaignantes précitées, plainte contre X pour infraction aux articles 221-5, 221-6, 222-15, 223-1 et 223-6 du Code pénal et tous autres crimes et délits qui pourraient apparaître en cours d'instruction.

La Fédération des Organisations Amérindiennes de Guyane (F. O. A.G.) se constitue d'ores et déjà aux côtés des Populations Wayanas et Émérillons des Villages Amérindiens du Haut-Maroni et du Tampac partie civile et offre de consigner telle somme qu'il vous plaira de fixer.

Nous vous précisons que nous désignons Maître Patrick LINGIBÉ, Avocat au Barreau de la Guyane, pour nous assister et nous représenter dans le cadre de cette affaire et le cas échéant vous présenter pour notre compte toute requête ou mémoire complémentaire et explicatif qui s'avérerait utile pour l'instruction de la présente plainte collective.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Doyen des juges d'instruction, en nos très respectueux sentiments.

 

COORDONNATEUR DELEGUE COORDONNATEUR DELEGUE COORDONNATEUR GENERAL


"Le chemin entre l'indifférence et le mépris n'est pas bien long,

il est le même entre le mépris et le racisme"

(mise à jour le 15/02/2001)

Page d'accueil Présentation Les News La Guyane Pollution Santé Le peuple Amérindien Et demain ? Osez la Guyane Contactez-nous
Copyright © 2001 Solidarité Guyane